19a9c547

En quittant Saint Jean-Pied de Port en direction de Saint Palais, n’hésitez pas à suivre sur votre gauche le panneau indiquant « chapelle » et qui vous mènera par une petite route un peu cahotante à la chapelle Saint-Nicolas de Harambeltz. On remarque son clocher trinitaire et, adossé, son abri de sonneur en bois.

Cette chapelle est située à la convergence de deux grandes voies de pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle, celles de Vézelay et du Puy rejoignant à Ostabat la voie de Tours. 

À l'origine, la chapelle dépendait d'un prieuré dont la date de fondation est inconnue. Toutefois, Harambeltz est cité en 1059 sur le testament de Lope Eneco, vicomte de Baïgorry. Un hôpital est, entre autres dates, mentionné en 1106, 1201, 1381 pour la période médiévale. Il ne subsiste aucun vestige de l'hôpital dont il est juste montré une trace de son emplacement à l’extérieur, ni du logis prieural. 

Par lettres patentes en forme d'édit, données par Louis XVI à Versailles en novembre 1784, l'hôpital est rattaché à celui de Saint-Palais. Les donats d'Harambeltz, frères et sœurs hospitaliers que l’on retrouve dans toute la France médiévale, accèdent alors à la propriété des terres et des quatre donateries. Les propriétaires actuels de ces maisons, sont copropriétaires de la chapelle. 

http://petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.

64437_1_photo1_g

Photo du net 

IMG_0012

IMG_0013

IMG_0016

IMG_0017

IMG_0021

IMG_0022

IMG_0011 

IMG_0010

l'entrée extérieure de la sacristie

IMG_0004

IMG_0005

IMG_0003

la coquille de St Jacques de Compostel sur le mur du petit cimetière

A SUIVRE