mvdvh1f6

je vous emmene voir un petit village,

AINOHA

qui fait parti des plus beaux villages de France

IMG_0106

La fondation du bourg
C’est dans la première moitié du 13° siècle que des moines Prémontrés décidèrent de créer dans cette zone de pâturages, coupée de bois de chênes et peuplée de bergers transhumants, l’un de leurs cinq vicariats prévus sur la route de Compostelle. 
Propriété de Juan Perez de Baztán, haut personnage de la cour de Navarre, il fut convenu que ce petit vicariat formerait enclave sur la propriété seigneuriale.  
Ce serait le bourg d’Ainhoa, un village-bastide aux maisons parfaitement alignées de chaque côté d’une large avenue.

http://www.ainhoa.fr/fr/le-village/histoire.html

IMG_0110

IMG_0112

IMG_0112_1

La mairie

IMG_0114

IMG_0138

IMG_0137

IMG_0135

IMG_0113

Notre Dame de l'Assomption

Edifiée au 13e siècle, l’église Notre Dame de l’Assomption et son clocher carré à quatre étages est le « bijou » d’Ainhoa. Dominant le bourg, elle présente des proportions harmonieuses, la partie la plus ancienne étant construite en pierres de taille dorées.
Les murs épais sont percés de meurtrières encore visibles qui laissent penser que ce lieu de culte pouvait servir de refuge à la population en temps de guerre.
A la Révolution, l’église sera transformée en magasin à fourrages avant de revenir à sa première mission, le culte en 1801.

La tour porche comprend quatre étages sur lesquels repose l’assise d’un clocher octogonal datant de 1823.

http://www.grandsudinsolite.fr/1107-64-pyrenees-atlantiques-lEEeglise-notre-dame-de-lEEassomption.html

IMG_0115

IMG_0117

IMG_0118

IMG_0116

Le cimetière paysager situé autour de l'église offre un très bel exemple de l’art funéraire basque : les stèles discoïdales et les stèles tabulaires.

IMG_0136

IMG_0136_1

Les stèles discoïdales ou hilarri en basque (hil = mort  et harri = pierre) comportent peu de dates mais sont ornées de symboles et de motifs géométriques riches en représentations.

http://www.ainhoa.fr/fr/le-village/le-patrimoine.html

La prochaine fois nous visiterons l'interrieur de l'église

th__3_