1447777790

Au XIIème siècle, le quatrième vicomte de Soule, Gassion, voulut resserrer les liens avec la Navarre toute proche. Il se mit au service d’Alphonse le Batailleur, roi de Navarre et d’Aragon.
Il existait une enceinte protohistorique dominant largement la vallée traversée par le Saison (gave). Cette position stratégique idéale fit que l’on y érigea une première bâtisse en bois. Alphonse la fortifia et la transforma en une forteresse redoutable, en Guyenne, « à la tête de la Soule ». La présence du château donna naissance à un bourg castral, la Haute Ville actuelle.
Cependant, cette position géographique privilégiée, ne le mit pas à l’abri de multiples conflits au cours des siècles. En effet, il subira de plein fouet, d’abord la domination anglaise, puis la reconquête par Gaston de Foix au cours de laquelle il sera saccagé et incendié (XVème siècle).
Le château souffrit des guerres de religion au XVIème siècle et Louis XIII lui donna le coup de grâce en exigeant son démantèlement (1642). Partiellement reconstruit en 1648, son rôle fut désormais réduit. Au XIXème siècle, il servit de garnison militaire et de prison.
Même s’il connut des infortunes, le vieux château est toujours debout. Des traces de son prestige d’antan sont encore visibles, comme l’ancien pont-levis et le chemin de ronde qui découvre aux visiteurs les collines à perte de vue. ( http://www.mauleon-licharre.fr/fr/decouvrir-mauleon/patrimoine.html )

L’imposant château fort de Mauléon rappelle d’emblée le rôle politique central qu’à la ville au Moyen Âge. L’étymologie même de Mauléon, « redoutable lion », pourrait venir de la crainte autrefois inspirée par cette forteresse protégeant la bastide. Des conflits anglo-basques au guerres de Religion, le château est victime d’assauts multiples, et ses évolutions architecturales suivent l’histoire agitée.

Antérieur au XIIe siècle, le château domine la vallée du Saison, nom du fleuve traversant le village. Il est alors réputée pour être la forteresse la plus redoutable de Guyenne. Ce lieu au cœur des conflits anglo-basques est maintes fois détruit et reconstruit. Sous domination anglaise dès 1307, l’édifice est remanié en 1319, puis au XVe siècle avant d’être saccagé par le siège de Gaston IV de Foix-Béarn en 1449,  et qui met fin au pouvoir anglais. Le château est victime des guerres de Religion, puis il subit d’importantes dégradations dans la deuxième moitié du XVIe siècle, pour être finalement démantelé sur ordre de Louis XIII, en 1642. Malgré sa reconstruction partielle, en 1648, et l’ajout de fortifications par Vauban à la fin du XVIIe siècle, le rôle du château fort de Mauléon est largement réduit, et finit par être abandonné. Sous la Révolution française et jusqu’au début du XIXe siècle, le château est utilisé comme prison. L’imposant édifice, entouré de murs épais à meurtrières, et flanqué de quatre tours, s’adapte en effet fort bien à cette fonction. Des traces de son prestige sont encore visibles, comme l’ancien pont-levis et le chemin de ronde entourant le château à quelques mètres de hauteur. ( http://visites.aquitaine.fr/chateau-fort-de-mauleon )

retouchées-9617-001

Nous arrivons au château en passant par un chemin caillouteux et très étroit

retouchées-9564-001

en contrebas, Mauléon

retouchées-9567-001

retouchées-9568-001

retouchées-9584

Le chateau est en rénovation. Nous ne pourrons pas le visiter. Dommage

Tant pis, nous allons essayer de voir l'éxterrieure

retouchées-9561

retouchées-9562

retouchées-9586-001

retouchées-9569-001

l'entrée du château

retouchées-9577-001

1-retouchées-9577

La lourde porte.

retouchées-9575-001

un blason

retouchées-9576-001

retouchées-9570-001

retouchées-9573-001

retouchées-9572-001

retouchées-9587-001

retouchées-9588-001

nous passons sous les arches

retouchées-9589-001

retouchées-9590-001

retouchées-9591-001

retouchées-9592-001

retouchées-9593-001

retouchées-9594-001

abientotANIME