imagesCA6IIIVA

Aujourd'hui, nous allaons visiter les Orgues d'ILLE-SUR-TÊT

Dans la vallée de la Tet, à mi-chemin entre mer et montagne, venez à la rencontre d'un paysage exceptionnel de "cheminées de fées". C'est un paysage unique aux reliefs colorés que l'eau a sculpté dans des argiles et des sables arrachés aux massifs pyrénéens et déposés dans la Tet depuis 5 millions d'années. Une promenade d'environ une heure vous conduira à l'intérieur de ce chef-d'oeuvre de la nature et interpellera votre imagination et votre émotion.

http://www.tourisme-pyreneesorientales.com/fr/4053/5/1/PNALAR066FS00005/sit/d/art-de-vivre/site-des-orgues/liaison/0

069 (2).jpg

136.JPG

072.JPG

La premiere halte se situe à la confluence de deux torents : la Reixte et le Pilo d'en Guil.

076.JPG

Ces deux ruisseaux sont souvent à sec, mais ne vous y trompez pas. Ce calme n'est qu'apparent

083.JPG

Leur débit lors des orages est torentiel.

082.JPG

Les pluie d'automne sont souvent violentes, parfois catastrophiques, deversant en une seule journee 150 à 200mm d'eau voire les records de 600 ou 800mm, l'equivalent d'une année de pluie sur la région parisienne.

150.JPG

Sur les sommets, subsistent des lambeaux de la forêt mediteranéenne implantée sur le sol acide, on reconnait les pins parasols

151.JPG

Les racines sont a moitié dans le sol et la moité dans le vide. Le crêtes sont rongées par l'érosion si bien que certains de ces pins n'ont plus assez d'espace pour se développer et deviennent des sortes de banzaïs naturels

126.JPG

130.JPG

ces colonnes de roche sableuse sont des cheminées des fées, nommées aussi " demoiselles coiffées " en raison de la couche dure qui les chappeaute et les protèges un peu, un temps au moins, d'une érosion trop rapide. Colonnes hautes de 10 à 12 metres

122.JPG

Ce paysage aride, très beau et très fragile, est une oeuvre éphémère. D'apparence figé, il est en réalité sans cesse remanié. De grandes quantités de sable sont emportées à chaque pluie. Les formes anciennes s'effacent, de nouvelles sont esquissées. Bref ! l'érosion est maîtresse du lieu. Nul part dans le  voisinage l'on trouve des dépôts similaires ( entre le col de Tenère et Millas ) le travail de l'érosion n'est aussi spectaculaire qu'ici.

J'ai pris ces renseignements sur le petit livre que l'on nous a donné en prenant les billets d'entrées.

une vidéo pour vous promener à travers ce site grandiose

                                 

Je vous met un lien où vous aurez tous les détails. Très intéressant

http://www.ille-sur-tet.com/index.php/visite/site-des-orgues

imagesCADVW386